TOUTE REPRODUCTION DE DOCUMENTS ET PHOTOS DE CE SITE, A USAGE COMMERCIAL, EST RIGOUREUSEMENT INTERDITE MERCI ASSOCIATION CELLERE DE MARQUIXANES

PREMIER ARTICLE IMPORTANT SUR LA DECOUVERTE D'UN RANG DE FORTIFICATION

INFORMATION DU BILAN DE SAINT MAURICE ET MEDIEVALES

.

.

BILAN FETE MEDIEVALE MARQUIXANES 2014

--A VOIR DANS LES MEDIAS --

VOIR L'ALBUM DES PHOTOS ICI



L’évènement dans le Conflent a, semble t il, bien été à Marquixanes ce week end pour les journées du patrimoine. La 8ème édition de la fête médiévale a été un succès de fréquentation dans tous les domaines de notre programmation sauf la découverte de la flore autour du village dont la menace de pluie a eu raison des lève-tôt. L’association LA CELLERE DE MARQUIXANES remercie toutes celles et tous ceux qui ont participé ou contribué à la réussite de cet évènement.
.

Le programme des journées du patrimoine a attiré près de 300 personnes dans l'église et permis ainsi de faire connaitre mieux Marquixanes et son vaste patrimoine. Venaient-ils découvrir nos récentes découvertes d’une église Saint Maurice qui peut être celle mentionnée dans des textes du XVème siècle ? Entre 100 et 150 personnes ont soit participé à la visite du village par un conférencier de Pays d’Art et d’histoire soit écouté les commentaires autour de l’exposition que nous avons montée avec les travaux des jeunes architectes sur les découvertes d’un rang de fortifications et d’une hypothèse de construction de trois églises successives

LE CONCOURS DE CUISINE
Cette année encore, ce concours de cuisine pour enfants positionné le samedi après-midi a remporté un vif succès. Chaque enfant de 4 à 13 ans devait choisir lors de son inscription une recette sucrée compte tenu de l'horaire dans la journée vers 16H. C'est avec beaucoup de sérieux que ces enfants, sans l'aide des parents, ont confectionné leur déssert, la présentation était un critère de notation. Nous remercions le jury pour apporter tout le sérieux nécessaire à la manifestation et - il faut bien l'avouer - pour devoir goûter chaque plat. Un petit verre d'eau a été parfois apprécié.Ensuite Cornélia, responsable de cette activité a remis des lots à chaque enfant, mais il y avait des gagnants dans toutes les catégories.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.

.
.
.
.
.
.
.
.



Comme chaque année, le diner médiéval du samedi soir a été apprécié tant dans l’assiette préparée par Hullo Traiteur qu’avec les yeux par la fascination des torches de la compagnie CIELO.
.

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.





.Le dimanche matin, la production des castellers « pallagos del conflent »
a surpris et fasciné un public admiratif et très nombreux des performances athlétiques, du courage des plus haut-perchés et de la solidarité de l’ensemble.

Tout d'abord une sérieuse, minutieuse préparation des reins et on assiste à des enroulements de faches noires qui ne laisseent rien au hasard, on sait que les choses sérieuses vont bientôt commencer.
.

Sans prévenir, un première escalade pour obtenir très rapidement une tour humaine que le plus petit termine en levant une main pour bien montrer qu'il ne se tient pas au clocher. Pour éprouver nos sens un peu plus , elle pivote sur elle même !!
des applaudissements .

.
.
.

Ensuite une pyramide à deux personnes par étage...qui nous parait -à nous terrien - plus facile : eh bien regardez bien la dernière photo pour le plus jeune, se relever au dernier niveau ne semble pas une petite affaire.
Là on commence à trembler, la peur s'installe dans le public...on entend les mouches voler enfin seul Manuel donne des ordres que seul son équipage comprend.
des applaudissements .
.
.
. .

Et maintenant la surprise: on en voit un, puis le deuxième sur les épaules du premier tout cela sort d'une masse humaine nous étions attentifs mais nous n'avions pas encore compris.
Au troisème le silence se fait encore plus lourd que la première fois et là nous ne respirons plus !A cet instant nous comprenons qu'ils sortent du centre mais comment?
Au quatrième, toujours le plus petit, là même les mouches se sont arrêter car il était très perceptible d'entendre en sourdine ouououh !!
De très forts applaudissements et comme un soulagement de voir tout le monde redescendre.
.
.

.
.
.
.
.


.
Enfin, la « Commanderie templière » avec ces armes, ces combats de chevaliers ont monopolisé l’attention des enfants et chevaliers en puissance.
Plusieurs centaines de personnes ont ainsi parcouru les ruelles du village et les stands tenus par nos bénévoles au profit de futures actions de restauration du patrimoine.

PROGRAMME FETE DES 20 ET 21 SEPTEMBRE 14 MARQUIXANES

RESERVEZ VOTRE WEEKEND A MARQUIXANES POUR LES JOURNEES DU PATRIMOINE

FETE MEDIEVALE et SAINT MAURICE
Des 20 et 21 septembre 2014
L’ancienne église Saint Maurice avec d’autres découvertes comme le tout premier rang des fortifications mis au jour en juillet 2014 feront l’objet d’une exposition exceptionnelle permanente sur le site de la fête (du samedi 14H au dimanche 18H pour les journées du patrimoine).

Samedi 20 septembre 2014

14h30 Concours de cuisine pour enfants de 4 à 13 ans
15h00 Visite du village par conférencier de Pays d’Art et d’Histoire


A 19h00 : Diner médiéval avec « L’Oiseau de feu » de CIELO superbe animation de feu
Sardanes dansées par les enfants du village
Prix : adulte : 18 €, enfant : 9 € de 5 à 10 ans réservations au 06 07 84 02 24

Dimanche 21 septembre 2014
A 8h15 : ballade de découverte de la flore du maquis avec guide
De 09h00 à 17h00 : marché de producteurs et d’artistes

De 10h 30 à midi : Castellers des « PALLAGOS DEL CONFLENT »

De 14h00 à 18h00 Jeux médiévaux GRATUITS
LA COMMANDERIE TEMPLIERE : saynètes du moyen âge et combats de chevaliers
18h00 tirage de la tombola avec le gros lot.

ENTREE GRATUITE

ARTICLE DE L'INDEPENDANT STAGE DES ARCHITECTES 2014

UN PREMIER ARTICLE POUR CE STAGE TRES REUSSI

.

DECOUVERTES LORS DU STAGE DES ARCHITECTES 2014

TROIS RANGS DE FORTIFICATIONS CEINTURENT PEU A PEU LE VILLAGE MEDIEVAL

MARQUIXANES est un village fortifié depuis le moyen âge comme beaucoup de villages de cette région. Selon l’hypothèse d’une première étape de croissance du village, autour d’une église primitive implantée sur un piton rocheux, plusieurs celliers auraient été construits au début du XIème siècle sur une zone d’inhumation large de 30 pas entourant l’église. Cette protection sacrée de la cellera a pu durer quelques décennies mais très rapidement des murs deviennent nécessaires afin de protéger physiquement ces vivres tant convoitées. (Voir thèse d’Aymat Catafau).

L’association se tourne depuis 2012 vers la connaissance approfondie de cet espace formant le cœur historique du village.

Le premier rang ceinture l'église primitive

Après la découverte d’une nouvelle enceinte très proche de l’église, il y a tout lieu de considérer que cette première enceinte encercle les celleres les plus anciennes et serait donc datable au plus tôt de 1070.


Peu après le deuxième rang, l'église est agrandie

Ce que devient ensuite le deuxième rang des fortifications (construit en galets réguliers en provenance de la TET, avec une particularité d’être assemblés en arêtes de poisson est visible sur la face nord depuis la RN 116) il resterait daté de 1172 et attribué à Alfonse Ier qui accorde à l’abbé de saint Martin du Canigou la construction de fortifications à Marquixanes en 1172 après le rattachement du Comté du Roussillon à la maison de Barcelone.

Le troisième rang ceinture le village au delà de ce coeur historique au pied di piton rocheux


C’est donc un troisième rang de fortifications, celui le plus éloigné de l’église qui aura été construit, démoli et reconstruit : par le traité de Corbeil en 1258 Jaume 1er roi d’Aragon et Louis IX (Saint Louis) s’accordent sur un échange de terres abandonnant à l’Aragon, le Roussillon et la Catalogne Jaume 1er accorde en 1245 un nouveau privilège à Marquixanes, Vinça et Casefabre de pouvoir construire de nouvelles fortifications. Après ce traité de Corbeil dont les négociations ont duré 3 ans, une nouvelle protection de la frontière Nord de l’Aragon était en place.

Longtemps considéré comme fortifié, Marquixanes devient un village très fortifié et justifie là sa place très convoitée à l’entrée de la vallée de la Têt.


LE PATRIMOINE UN BIEN COMMUN

De Victor Hugo en 1832:

"Il y a deux choses dans un édifice: son usage et sa beauté. Son usage appartient au propriétaire, sa beauté à tout le monde; c'est donc dépasser son droit que le détruire"


APPEL POUR DECHIFFRER INSCRIPTION SUR LAVOIR

VOTRE AIDE SVP 1 61 XX

APPEL POUR DECHIFFRER INSCRIPTION SUR LAVOIR

Cette inscription est toujours pour nous une énigme, ce n'est pas une date les deux "1" sont gravés différemment, le quatrième chiffre ou code est soit illisible soit indéchiffrable.
Cette inscription est gravée dans l'enduit à la chaux placé derrière une voute en pierres réalisée après 1663.
Merci pour votre aide

.


retour sur page d'accueil--voir ICI --