L' Architecture

HISTOIRE FONTAINE ET LAVOIR DE MARQUIXANES DEPUIS 1663

Créé par admin

HISTORIQUE FONTAINE ET LAVOIR DE MARQUIXANES

HISTOIRE FONTAINE ET LAVOIR DE MARQUIXANES

Nous ouvrons – en janvier 2010 – une souscription publique pour rénover le lavoir et sa fontaine avec la Fondation du Patrimoine comme partenaire.Nous commençons les travaux de rénovation en 2012.

 Voute d’arrivée d’eau sous la route visible après les travaux de rénovation

mais que savons nous de leurs histoires ?

HISTOIRE FONTAINE ET LAVOIR Quelques dates orientent nos premières recherches :

1663 date gravée sur une pierre à l’entrée de la fontaine

HISTOIRE FONTAINE ET LAVOIR

pierre gravée réinstallée en 2012

Cette pierre taillée a été replacée en 2012 juste au dessus des buses de sortie de la fontaine

Depuis les travaux de 2012, nous sommes en mesure d’indiquer qu’il existe une cohérence entre les matériaux ayant été utilisés pour capter la fontaine.
En effet les pierres taillées de la voute, du puits de captage des eaux sont de même nature ( un granit bleu ).
Les cairos du canal d’amenée des eaux , le muret d’enceinte du lavoir actuel ainsi que des vestiges d’allées en cairos découverts lors des travaux ont tous été agencés en 1663.

Une pierre assez grossière mis au jour en 2012 portant une entaille sculptée en forme de déversoir devait être la pièce du batardeau formant une retenue d’eau pour l’abreuvage ou pour un lavoir?. Cette pierre a été réinstallée sur site.

1832 : sur le plan Napoléon apparait un secteur – sans le lavoir actuel – qui serait la fontaine avec un surface un peu différente de celle actuelle sans toutefois indiquer qu’il existe un prolongement sous la route actuelle.

 plan napoléon 1832 (parcelle 18 )

La parcelle n°18 ne mentionne aucune construction : le mur de cairos rouges – 40 cm de haut – actuel entourant le lavoir au bas des murs extérieurs pourrait dater d’avant 1832.

1851 : vote d’une loi en février pour aménager des lavoirs publics afin de combattre la propagation d’épidémies de choléra. Les archives municipales de cette époque ayant disparues il n’est plus possible de trouver la date exacte de construction des bassins du lavoir.

1905 : date gravée sur une brique ( un cairo ) indiquant la construction d’un mur de protection des eaux de la fontaine. Cela est compatible avec un arrêté municipal interdisant le dépôt d’ordures à proximité et avec l’intention d’utiliser cette eau potable pour l’ensemble du village. Ce mur sera donc visible durant tout le XXème siècle puisqu’il sera détruit par les travaux de 2012 afin de redécouvrir la voute en pierres à l’entrée de la fontaine.

 date indiquant la date de fabrication du mur de protection de l’eau potable. Cairo non réinstallé lors de la restauration mais existant .

1932 : date à laquelle la municipalité a réalisé les travaux d’adduction d’eau potable à partir du pompage dans la fontaine. Cette eau était relevée jusqu’au château d’eau situé près du clocher de l’église. Les pompes étaient logées dans un bâtiment béton que l’Architecte des Bâtiments de France n’a pas souhaité détruire en 2012.

HISTOIRE FONTAINE ET LAVOIR

ancien bâtiment transformé en belvédère

bâtiment Telecom abritant les anciennes pompes de distribution de l’eau potable

Trois démarches ont conduit à 1932 date probable de la construction du bâtiment en béton
– celle appréhendée par les budgets municipaux : en effet les premières provisions mentionnées pour maintenir les pompes de relevage de l’eau jusqu’au château d’eau et le paiement des frais de consommation électrique sont inscrites pour la première fois le 13/7/1932 au budget de 1933. Les montants sont de 200 Francs/an pour chaque poste.

– celle recherchée dans les délibérations municipales : le 15/10/1932 le conseil municipal délibère pour accepter une bonification d’intérêts accordée à la commune par la Caisse de Crédit aux Départements et aux Communes en vue des travaux d’adduction d’eau potable.
Les sommes empruntées – 33000F auprès du département – sont très importantes pour la commune mais la distribution d’eau potable représente à cette époque une avancée importante également. Le remboursement des intérêts et du capital a été ramené de 1864,96 F/an à 1536,96 F/an, la différence est donc prise en charge pendant toute la durée des 25ans de l’emprunt par cette caisse de crédit.
– deux témoignages de personnes, en 2010, estimaient la construction du bâtiment abritant les pompes entre 1930 et 1935.

2011 : le répartiteur de téléphone de France Telecom est déplacé vers un point plus haut dans le carrer del pailleret. Cet ancien emplacement avait été prêté pour installer le téléphone après l’abandon du système de distribution d’eau potable à partir de la fontaine. Un collier de départ vers le chateau d’eau est encore visible dans le belvédère.

2012 travaux de restauration   VOIR REPORTAGE DES TRAVAUX

(Si vous avez des renseignements ou des photos anciennes …merci de nous contacter –voir ICI —)

A propos de l'auteur

admin