L' Architecture L' Histoire & L' Art

BASE ROMAINE A MARQUIXANES

BASE ROMAINE
Créé par admin

BASE ROMAINE

Découverte en 2014, cette BASE ROMAINE visible au pied de murs de l’église était en fait des vestiges romains d’une construction au sommet de ce piton rocheux.

Lors du stage de deux jeunes architectes en juin et juillet 2014, nous avons eu l’opportunité d’aborder la question des vestiges visibles au pied de l’église avec deux archéologues de la DRAC.
En effet Manuel Branco, Président de l’association PAIRER, est responsable du stage de ces jeunes et a pris l’initiative d’inviter des personnalités dans le domaine du patrimoine afin d’enrichir le contenu de leur stage mais aussi de confronter les différents points de vue. Nous avons donc rencontrer MM HUELVAS et MASTRON du service des Architectes des Bâtiments de France ainsi que MME LALLEMAND et M ODIOT archéologues de la DRAC.

La visite des deux archéologues s’est produite à une date charnière dans leur programmation des deux mois d’été : après les deux rangs de fortifications, ils commençaient à étudier une hypothèse de construction de l’église primitive.

Les hypothèses de travail fournies par notre association comprenaient deux éléments de fondations au nord et au sud de l’église actuelle longtemps considérés comme la base de l’église primitive.

Parmi leurs premiers travaux réalisés, ils ont présenté aux archéologues un relevé topographique d’une zone entourant la base de l’église dont la principale caractéristique est d’être plane. Une surface plane en haut d’un piton rocheux écrêté….c’est un travail de romains !!!
C’est ainsi que MME LALLEMAND et M ODIOT archéologues de la DRAC ont poursuivi leurs investigations une bonne partie de la journée du 1 juillet 2014. Ils ont confirmés qu’il existait là trois témoins de vestiges romains : ceux du nord et du sud de l’église mais aussi face à la porte d’entrée de l’église. Quelques tessons de poteries et l’aspect des joints sont sûrement des éléments qui nécessiteront des validations complémentaires.La voie romaine très très proche, un piton rocheux situé entre la fin d’une plaine et l’entrée dans la vallée encaissée de la Têt est apparu très tôt comme une position stratégique.

Marquixanes a bien plus de 1000 ans, datation des premières mentions.

Pierre-Marie Boirin et Romain Laucournet, informés de cette base romaine longtemps considérée comme les fondations de l’église primitive, cherchent et proposent une idée originale de localisation de cette église certainement de style roman.

BASE ROMAINE

en rose foncé, l’écrêtage romain du piton rocheux

base romaine

partie excavée au XVIIème mettant au jour une base romaine

 

–voir VOIE ROMAINE A MARQUIXANES–

DOCUMMENTS EN CONSULTATION

Un complément d’information est visible dans les deux documents suivants : le premier  correspond aux informations diffusées lors de la conférence du 23 juillet 2014 pour clore le bilan de stage de deux jeunes en 4ème année de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Montpellier : Pierre-Marie Boirin et Romain Laucournet ; l’autre a été un document de travail qu’ils ont présenté à l’Architecte des Bâtiments de France.

PRESENTATION ETUDE DE 2014

Etude des relevés de 2014 en PDF

 

A propos de l'auteur

admin