Le Milieu Naturel

FLORE A MARQUIXANES C ‘EST LE MAQUIS

Créé par admin

FLORE A MARQUIXANES

LA FLORE A MARQUIXANES c’est le maquis en terrain siliceux et non la garrigue

Après une visite concernant la géologie des terrains traversés par les randonneurs –VOIR ICI —  écoutons de nouveau Jean François Gotanègre nous expliquer la flore des environs de Marquixanes. Nous sommes le 5/7/13 , sur le même parcours.

Marquixanes est situé dans une vaste zone de dépôts d’alluvions datant du pliocène et du miocène (en savoir plus) en provenance du dôme de Quérigut-Millas-Montalba-Arboussols, puis des massifs pyrénéens de l’ouest. L’érosion des Pyrénées se caractérise par des sols caillouteux et argileux.

Retenons tout d’abord que nous sommes et restons, tout au long de ce parcours dans le maquis , (les terrains siliceux : c’est le maquis ; le calcaire : c’est la garrigue pour laquelle il faut monter sur Villefranche de Conflent minimum).

Le maquis est recouvert par la forêt méditerranéenne qui est, somme toute, assez récente environ 8000 années.

Sa caractéristique est d’être une forêt réversible. De tout temps, les hommes ont détruit la forêt pour se nourrir ou pour leurs différentes activités. Les incendies sont également des causes de destruction. Laissée à l’abandon, la nature reprend ses droits, les landes sont vite colonisées par les genets d’Espagne (jaunes à l’odeur de miel), puis les chênes verts recouvrent à nouveau l’espace. De nombreuses études lancées après les violents incendies de cette forêt méditerranéenne confirment cette réversibilité sur un espace temps de quelques décennies seulement.

Nous allons retrouver ainsi trois strates de végétations, les arbres, les arbustes et les landes dans ce système réversible. ( Le cortège des plantes, dans le maquis est moins important que dans la garrigue).

LA FLORE A MARQUIXANES : DES ARBRES AU STADE ULTIME DE LA DEGRADATION

Le sol se recouvre d’arbres puis d’arbrisseaux jusqu’à l’herbe dans un cycle permanent

Quatre types de chênes :

1 – le chêne vert ou yeuse : ne perd pas ses feuilles en hiver

 

FLORE MARQUIXANES

chêne vert

2 -le chêne pubescent ou ch. rouvre perd ses feuilles en hiver

chêne pubescent

chêne pubescent

3 – le chêne liège : pour l’exploitation de son écorce

 

FLORE A MARQUIXANES

chêne liège

FLORE A MARQUIXANES

chêne liège

4 – Le Chêne kermès : est un arbrisseau

FLORE A MARQUIXANES

chêne Kermès

Le pin maritime : sa présence n’est pas naturelle mais reste très recherché par les cueilleurs de lactaires délicieux.

FLORE A MARQUIXANES

pin maritime

A l’ultime stade de dégradation de la forêt se trouve l’herbe à brebis ou brachypodes.

FLORE MARQUIXANES

herbe à brebis

LA FLORE A MARQUIXANES  DANS LA LANDE :

le buplèvres, nom catalan matabou : emplacement limité au coté sud de la Coume.

FLORE A MARQUIXANES

la plante à goudron : en frottant une feuille l’odeur caractéristique du goudron se dégage

FLORE A MARQUIXANES

plante à goudron

les euphorbes

FLORE A MARQUIXANES

euphorbes

plusieurs variétés d’immortelles
– le sédum de Nice : l’un des constituants du bouquet de la Saint Jean

FLORE A MARQUIXANES

sébum de Nice

-le cumin des pauvres (ou des anglais) , la graine sent le cumin

FLORE MARQUIXANES

cumin des pauvres

plusieurs variétés de genêts :
– le genêt piquant ou g. scorpion

FLORE MARQUIXANES

genet scorpion

– les genêts d’Espagne à fleur jaune et odeur de miel supportent le feu et sont les témoins de la reconquête des terres abandonnées.

FLORE A MARQUIXANES

genets d’Espagne

plusieurs variétés de lianes :
– L’asparagus : l’asperge sauvage tant recherchée par les catalans au printemps pour l’omelette de pâques.

FLORE MARQUIXANES

asperge sauvage

– la garance
– la salsepareille( smilax aspera) ou liane épineuse de Gargamel !

(- XXX avec en ce moment des fleurs blanches , liane dont autrefois les filles en faisait des couronnes dans leurs cheveux.
– le chèvrefeuille
aneth sauvage ou fenouil : à l’odeur du « pastis » est recherché pour parfumer la cuisson les châtaignes

 

FLORE A MARQUIXANES

fenouil

la scabieuse maritime

FLORE MARQUIXANES

scabieuse maritime

Le chardon Panicaut

FLORE A MARQUIXANES

chardon Panicaut

une touffe d’œillets de Godron

FLORE MARQUIXANES

oeillet de gaudron

la queue de renard : la touffe d’extrémité à cette époque rappelle la queue du renard, c’est un trèfle à feuilles très élancées et fines

 

FLORE MARQUIXANES

queue de renard

le cade ou genévrier Oxycèdre: un bois recherché pour sa dureté

FLORE MARQUIXANES

genévrier cade

ciste de Montpellier : la fleur est blanche, les feuilles étroites et visqueuses à cette époque. Cette plante pyrofite se ressème naturellement après un incendie, les graines éclatent et regénèrent la plante.

FLORE MARQUIXANES

ciste de Montpellier

ciste cotonneux : ce ciste crépu a la feuille ondulée sur les bords, la fleur est rose – rouge

FLORE MARQUIXANES

ciste cotonneux

le millepertuis : l’un des constituants du bouquet de la Saint Jean

FLORE MARQUIXANES

millepertuis

le thym ( le romarin est un arbuste de la garrique) , le thym – ou frigolette en catalan – est une plante aromatique du maquis et très recherchée en fleur pour la soupe de frigolette à Pâques.

le faux houx ou fragonnette (myrte épineuse) : garni de boules rouges à l’automne

FLORE MARQUIXANES

faux houx

la bruyère à fleurs blanches .

FLORE MARQUIXANES

bruyère blanche

la lavandes des maures , ou Stoechas

FLORE MARQUIXANES

lavande des Mures

le pistachier térébinthe ( la piqûre d’un puceron provoque la formation d’une galle dont on retire une teinture rouge)

FLORE MARQUIXANES

pistachier

le lin de Narbonne à très belle fleur bleue

 

séneçon du Cap : importée dans les ballots de laine d’Afrique du Sud, plante conquérante (peut être détruite)

FLORE MARQUIXANES

sèneçon du cap

A propos de l'auteur

admin